Une "taxe béton " est à l'étude pour protéger les derniers espaces verts ; moi, je pense qu'il s'agira plutôt d'une taxe bétonnée !

Je reste persuadé qu'une taxe sur la connerie serait la meilleure solution en matière fiscale; j'en connais même qui seraient surimposés et payeraient l'impôt sur la Fortune,qui serait alors très rentable !

( Philippe Faucher - Octobre 2017)